Björk – Biophilia (2011)

26 Juil

Le 11e album solo de Björk, Biophilia, prévu pour le 26 septembre 2011, est bien plus qu’un simple disque. L’artiste islandaise a développé un projet global associé à l’univers et ses représentations, à la recherche de l’innovation et de nouveaux sons.

« Biophilia » est un projet multimedia comprenant un album, des applications pour chaque titre, un nouveau site, des instruments faits mains pour une experience live unique, des colloques et des ateliers pédagogiques avec divers intervenants.

Björk a collaboré avec des développeurs d’application, des scientifiques, des auteurs, des inventeurs, des musiciens et des fabricants d’instruments afin de créer une expérience multimedia unique visant à découvrir l’univers et ses forces physiques, et plus particulièrement celles où musique, nature et technologie se rencontrent. Ce projet longuement mûri est inspiré par les relations qui existent entre les structures musicales et les phénomènes naturels et les explore de leur forme atomique à leur aspect cosmique.

La première mondiale du show Biophilia a eu lieu le 30 juin au Campfield Market Hall dans le cadre du festival international de Manchester où Björk sera en résidence pour trois semaines et donnera six performances. La résidence introduira également les applications annexes, les instruments crées pour l’occasion et bien plus

Les 10 titres de l’album auront chacun leur application mobile. Elles seront regroupées dans une « appli-mère », nommée Cosmogony, développée pour l’iPad et l’iPhone, disponible depuis le 19 juillet sur l’Appstore d’Apple. Biophilia est donc le premier album qui exploite les technologies interactives sur mobile. « Je ne sais pas si ce concept d’app-album va être révolutionnaire, mais je pense que prolonger une chanson avec une application mobile va changer l’expérience que les gens ont de la musique », espère Björk dans une interview au Journal du Net. Présentées dans une galaxie en 3D, chaque chanson sera accompagnée d’un jeu, de paroles, d’interviews et de textes, de photos, etc.

De la création à la distribution, Biophilia est mobile. En partie composé sur iPad, l’album est conçu pour être écouté sur le même support. Les applications qui accompagnent les titres proposent d’ailleurs de remixer les sons à sa guise. « Vous pouvez utiliser Biophilia pour créer de la musique et vous instruire, pour découvrir les phénomènes naturels de notre univers, ou tout simplement pour écouter la musique de Björk », signale le site Apple. Ces applications ont été conçues par Björk en collaboration avec des artistes interactifs et des développeurs, dont Luc Barthelet, créateur et designer du jeu Sim City.

« Pour moi ce projet est une suite logique de Volta. Volta était quelque part dans l’anthropologie, cette fois on ne s’intéresse pas aux humains. Ici, on prend en compte à la fois l’aspect macroscopique, comme les planètes, mais aussi l’aspect microscopique, comme les atomes. Et de cette manière, comprendre le son, comment le son se déplace et comment les notes se comportent dans une pièce, comment elles se réverbèrent sur les murs et entre les objets; tout cela se rapproche de la façon dont les planètes ou les choses microscopiques se comportent », explique Björk, toujours aussi illuminée, sur son site.

La chanson Virus, et son appli, sortiront le 9 août prochain. Et parce que l’amour existe aussi dans l’infiniment petit, « l’application présentera une étude rapprochée de cellules se faisant attaquer par un virus pour illustrer ce que Scott Snibbe, graphiste et collaborateur de Björk, appelle ‘une sorte d’histoire d’amour entre un virus et une cellule », selon le Guardian. « ‘Et bien entendu le virus aime la cellule tellement qu’il la détruit.’ Le défi pour l’utilisateur sera de stopper l’attaque du virus bien que s’il y arrive la chanson s’arrêtera », précise le quotidien britannique.

Sur scène, pour la tournée Biophilia, la chanteuse islandaise et ses musiciens joueront -comme souvent- d’instruments conçus sur mesure. Cette fois-ci, un orgue électronique, une pendule de 9 mètres qui utilise la gravité pour créer des motifs musicaux et une boite-à-musique géante. Lancé en juillet à Manchester, le spectacle Biophilia, s’installera dans huit villes pendant trois ans. L’équipe de Björk prendra ses quartiers dans chaque ville pendant six semaines avec deux concerts par semaine. Des ateliers d’éveil musical, à destination des enfants, seront mis en place dans chaque ville. En effet, Björk a toujours rêvé de créer une école de musique. La liste des villes reste inconnue. Passera-t-elle par Paris?

Apercu des instruments spécialement crées pour Björk

Le clip du premier single  Crystallinea signé Michel Gondry.

Publicités

Une Réponse to “Björk – Biophilia (2011)”

Trackbacks/Pingbacks

  1. Björk Biophilia App Suite « gotsky blog - 10 octobre 2011

    […] très intéressante accompagné d’un site en html5 et faisant partie intégrante d’un projet plus global associé à l’univers et ses représentations, à la recherche de l’innovation et de nouveaux […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :